Pourquoi raffolent-ils des mangas ?

Vos enfants ne jurentque par ces bandes dessinées japonaises qui se lisent à l’envers. Leur histoire d’amour ou épique les attire et le marketing explose. Un petit guide pour comprendre et des conseils à lire pour partager un peu de tout ! Ces dernières années, les mangas sont devenus un véritable phénomène. Aujourd’hui, plus de 2000 nouveautés sortent chaque année en France, représentant près de la moitié de la production française de BD.Les mangaspermettent aux jeunes de se distinguer de leurs aînés sans rompre avec eux. Dans cet article, vous allez savoir pourquoi les enfants adorent les mangas.

Les mangas se lisent à l’envers : de la droite vers la gauche

À première vue, le manga déroute le néophyte. En fait, il se lit à l’envers, de la droite vers la gauche. Les éditeurs français ont gardé le sens de la lecture japonaise. Passé la jaquette, généralement en couleur, le manga se distingue immédiatement par quelques codes graphiques simples. Le dessin est généralement noir et blanc et les personnages ont de grands yeux accrocheurs. C’est une particularité étonnante vue d’Europe, qui joue, pourtant, un rôle essentiel : le visage est la partie la plus révélatricedu corps. Les auteurs japonais en exagèrent donc les traits pour exprimer le maximum d’émotions. Alors que « Tintin lui n’a que deux traits noirs à la place des yeux, comme il a l’air d’être aveugle », a expliqué Thomas, 21 ans, fan de mangas. Des nombreux livres des mangas sont disponibles en ligne si vous aimez lire ou si vous voulez en acheter pour votre petit fan. En effet, la mise en scène des images se rapproche de celle du cinéma.

Tous les sujets sont abordables : économie ou sexualité

Imaginez une bande dessinée qui analyse sur les secrets de l’économie japonaise au temps de sa gloire ! Conçue par IshinomoriShôtaro, elle a connu un grand succès au Japon. Les mangas traitent tous les sujets. Ils parlent de la façon dont Carlos Ghosn, l’ancien PDG de Renault, a fondé la firme Nissan, que la vie de Bouddha, ou l’apprentissage sexuel d’un jeune couple. Ils sont accessibles à tous les publics. Les jeunes garçons lisent, par exemple, « Bleach », « Evangelion » ou « Naruto », des mangas cultes, du type « Shonen », auxquels ils sont spécifiquement référés. Ce sont des suggestions de progrès, faites. « Naruto » raconte l’histoire de passage à l’âge majeur d’un jeune Ninja.« Evangelion » raconte les événements fantastiques d’un ado de 14 ans, amené à sauver le monde. Mais attention, dans les coulisses de la sibyllines sur une certaine excitation, le manga cache de sérieuses difficultés. Les jeunes filles lisent avec plaisir des histoires sentimentales du genre « Shôjo ». Encore une fois, oubliez la stupidité japonaise. Quelques shôjo abordent, sans complexe, l’isolation ou l’homosexualité. Vos petits enfants ne jurent que par ces albums de BD japonaises qui se lisent à l’envers. Leurs histoires épiques ou romantiques les fascinent et les ventes explosent. Voilà donc un petit guide pour comprendre et… quelques conseils de lecture pour partager un peu de leur univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*