Aipr 2019 : renforcement de la réglementation

L’Aipr est devenue une obligation à partir du 1er janvier 2018 pour toute personne chargée d’intervenir en amont des travaux ou pour effectuer des travaux près des réseaux souterrains et aériens en ce qui concerne la réforme anti-endommagement.

C’est l’employeur qui délivre l’Aipr aux employés pour être sûr de leurs compétences en se basant sur les deux faits suivants et qui sont :

  • Depuis le 1er janvier 2019, tout employé dont les CACES sont encore valide et qui exercent leurs activités à proximité des réseaux doivent obligatoirement passer leur examen par QCM. Sinon ils sont dans l’obligation de suivre une formation en vue de l’actualisation de leurs titres.
  • Les CACES obtenus après le 1er janvier 2019, ne seront pris en compte pour la délivrance de l’Aipr que s’ils respectent la réglementation anti-endommagement.
  • Les CACES qui ont subi une rénovation seront disponibles à partir du 1er janvier 2020. Jusque-là, il est dans l’obligation de suivre une formation ou passer l’examen par QCM en plus du CACES.

Les objectifs de la formation Aipr

La formation Aipr va servir à :

  • L’approfondissement des connaissances sur la législation en vigueur à propos des travaux effectués à proximité des réseaux.
  • L’approfondissement des acquis du guide technique
  • L’identification des risques pour une meilleure adaptation des méthodes de travail
  • Assurer au mieux la réussite de l’examen (QCM)

Le public concerné par la formation Aipr

3 catégories d’employés sont concernées par la formation qui leur permette d’obtenir l’Aipr, et qui sont :

  • Le concepteur qui intervient dans la préparation et le suivi des projets de travaux à l’instar des maîtres d’œuvre ou des chargés d’études.
  • L’encadrant qui de par son métier doit assurer l’encadrement des travaux non loin des réseaux enterrés ou aériens. L’encadrant exerce le métier de chef de chantier, conducteur de travaux ou il peut aussi être chef d’équipe.
  • L’opérateur quant à lui intervient à proximité des réseaux enterrés ou aériens.

Combien de temps dure l’Aipr

Il y a lieu de remarquer qu’il existe deux cas possibles pour déterminer la durée de l’Aipr et qui sont :

  • En faisant référence à un CACES, la durée de validité de l’Aipr est de 5 ans au maximum après la date limite de validité du CACES
  • Au cas où il y a référence à un autre titre ou diplôme ou même un certificat de qualification professionnelle, la durée de validité de l’Aipr ne peut en aucun cas dépasser 5 années après la délivrance du titre en question que ce soit pour un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle.

Vous voulez en savoir plus sur la nouvelle réglementation Aipr, contactez-nous et nous vous renseignons dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*